Les chrétiens de la bande de Gaza empêchés de se rendre à Jérusalem pour Pâques – La Croix

Cérémonie catholique du dimanche de Pâques dans l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, le 1er avril 2018. / Gali Tibbon/AFP

D’après Vatican News, les autorités israéliennes ont refusé à plus de 1 800 chrétiens gazaouis l’accès, dimanche 1er avril, aux cérémonies pascales de la ville Sainte.

Ce blocage intervient dans un climat de grande recrudescence des tensions, après le décès de 17 Palestiniens, tués vendredi 30 mars dans une vague d’affrontements avec Tsahal, en marge d’une grande manifestation populaire.

Ils sont à peine un millier de chrétiens dans la bande de Gaza, dont seulement quelques centaines de fidèles à avoir célébré, dimanche 1er avril, une fête de Pâques endeuillée cette année dans l’enclave palestinienne.

Deux jours après la manifestation meurtrière du « Jour de la Terre » vendredi 30 mars à la frontière israélienne, ayant coûté la vie à dix-sept Palestiniens touchés par les balles des soldats de Tsahal et en ayant blessé plus de 1 400 autres, la fête religieuse a été ternie par le climat de deuil de cette journée sanglante et par les restrictions de circulation imposées aux chrétiens gazaouis désireux de se rendre à Jérusalem pour les célébrations pascales.

La crainte d’une prolongation des séjours

Selon les chiffres de Vatican News, 1 800 chrétiens palestiniens avaient en effet formulé cette année, auprès des autorités israéliennes, une demande d’accès à la ville Sainte, où se pressent chaque année des milliers de pèlerins pour l’occasion. Mais ce permis leur aurait été refusé, les Israéliens invoquant leur crainte que certains prolongent illégalement leur séjour en Israël, comme ce fut le cas à plusieurs reprises ces dernières années.

« Israël est un État souverain et a le droit de décider de qui peut entrer sur son territoire. Aucun étranger ne peut venir sans permission en Israël et cela concerne aussi les Palestiniens de la bande de Gaza », a justifié en ce sens, fin mars, un porte-parole de la COGAT, l’administration civile des territoires occupés.

Colère et incompréhension

Au sein de la communauté gazaouie, cette décision a suscité un vif sentiment de colère et une profonde incompréhension. Interrogé par le site Vatican News,le père Ibrahim Shomali, chancelier du Patriarcat latin de Jérusalem, – qui avait par ailleurs expliqué mardi 27 mars que les autorités ecclésiastiques avaient présenté environ 600 demandes d’accès à la ville sainte pour les fidèles, mais qu’aucune ne leur avait été accordée –, a condamné avec virulence la lourdeur de cette démarche administrative.

« Chacun devrait avoir le droit de vivre et de travailler où il veut. Les droits de l’homme ne sont pas respectés ici », a-t-il regretté en ce sens. « Jérusalem est une mère qui aime tous ses enfants, sans distinction. C’est la mère de tous les chrétiens, de tous les musulmans et de tous les juifs », a-t-il poursuivi, avant d’insister : « Jérusalem est pour tous ! »

Peur des débordements

Par le passé, Israël a accordé des permis à des chrétiens de la bande de Gaza pour les occasions particulières, comme Noël ou Pâques. L’an dernier, 570 d’entre eux avaient été autorisés à sortir du petit territoire côtier, selon les chiffres de l’agence Reuters. Dans les colonnes de la presse locale, certains expliquent la restriction actuelle par la crainte de débordements liés à une trop grande affluence dans la Ville sainte, alors que la fête juive de Pessah tombe cette année en même temps que la Pâques chrétienne.

D’autres encore voient derrière cette interdiction d’accès une forme « d’enhardissement » des autorités israéliennes, après la récente décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État. « (Israël) fermera tous les check-points, et ce sera plus strict que toute autre année à cause de la proclamation de Trump et des effets que nous en avons subis et que nous en subirons », a souligné en ce sens le père Shomali, dans la presse locale.

Source : Les chrétiens de la bande de Gaza empêchés de se rendre à Jérusalem pour Pâques – La Croix

Both comments and pings are currently closed.
Powered by WordPress | Download Free WordPress Themes | Thanks to Themes Gallery, Premium Free WordPress Themes and Free Premium WordPress Themes
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com